Le religieux et le politique dans la Révolution française

Autor:Olivia Leboyer
Cargo:Institut d'Etudes Politiques
Páginas:441-443
 
EXTRACTO GRATUITO
LE RELIGIEUX ET LE POLITIQUE DANS LA
REVOLUTION FRANÇAISE
RELIGION AND POLITICS IN THE FRENCH
REVOLUTION
Olivia Leboyer
Institut d’Etudes Politiques
Recensión de / Review of : Le religieux et le politique dans la Révolution
française. L’idée de régénération, Lucien Jaume, 2015, P.U.F., collection
Léviathan, 163 p.
Mots clés: volution française, Religion, Régénération, Droits de l’homme
Key words: French Revolution, Religion, Regeneration, Human Rights
Après une fine biographie intellectuelle de Tocqueville (Fayard, 2008) et
un essai percutant sur la construction européenne (Qu’est-ce que l’esprit
européen, Flammarion, 2010), le philosophe Lucien Jaume s’interroge sur
l’énigme de la Révolution française. Sur cette période, les ouvrages
abondent, mais celui-ci se distingue tout particulièrement. La problématique
est en effet centrée sur la place du religieux dans la dynamique
révolutionnaire. On sait, et l’on répète à l’envi, que la Révolution française et
les promesses d’égalité qu’elle porte, n’a toujours pas trouvé son terme
aujourd’hui. Il en est de même pour la question de la religion, hautement
délicate, et loin d’être réglée. Comment saisir la question théologico-
politique ? Pour Lucien Jaume, le moment révolutionnaire est une véritable
plaque révélatrice, comme en photographie : à travers les débats qui agitent
les clubs et autres cercles, quelque chose se dit, d’essentiel, sur les liens
entre le politique et le religieux. Dans le politique se mêle toujours de la
croyance, du sacré. Mais, dans quelle mesure exactement et comment le
comprendre ?
Lucien Jaume part d’une interrogation : la Révolution affirme inaugurer
une ère nouvelle mais, dans les discours des acteurs, comme une ombre
portée, l’ancien monde se profile toujours. Le sous-titre de l’ouvrage « l’idée
de régénération » éclaire bien ce paradoxe. Peut-on refonder un ordre social à
partir d’une tabula r asa ? Peut-on créer cet homme nouveau évoqué par
Saint-Paul ? Non, ce désir tient du mythe, et le concept de régénération
exprime cette ambiguïté : dans la Révolution, il y a rupture décisive, mais
aussi refonte. Rajeunir, tout en conservant, tel serait le projet. Mais dans
l’idée de « faire retour à », la question de l’origine fait évidemment problème.
Quel mythe mobilise-t-on ? Par quelle opération de transsubstantiation
retouverait-on, magiquement, un Paradis perdu ?
Précisément, Lucien Jaume s’attache à décrypter les discours des
orateurs de l’époque, pour identifier la place qu’y tient le religieux. Il s’agit de
mettre au jour l’effet de sens d’un discours, soit sa rhétorique et son rapport
à ses destinataires. Dans le livre, un texte en particulier retient l’attention :
Historia Constitucional
ISSN 1576-4729, n.16, 2015. http://www.historiaconstitucional.com, págs. 443-445

Para continuar leyendo

SOLICITA TU PRUEBA